⚠ Portes ouvertes du lycée Renan le samedi 17 Février !!!

Club de généaologie : c'est fini pour cette année

Le club de généalogie initié et animé par Marc Le Rat, professeur d’histoire-géographie, vient de clôturer son activité le 26 mai pour l’année 2022-2023.

Le club était ouvert à tous (personnels et élèves). Voici comment Marc Le Rat le présentait en septembre 2022 : L'objectif serait très individualisé et dépendrait des envies de chacun. Ce ne sera pas un cours. Chacun viendrait avec ce qu'il souhaiterait y trouver OU y apporter : cela peut être une recherche généalogique classique mais aussi une première confrontation aux sources... On veillera cependant à construire une méthodologie rigoureuse qui permettra de faire des recherches efficaces, de procéder à des classements, de sourcer ses informations, utilisation du numérique (ex : site geneanet) ... bref ce sera une première sensibilisation au travail de l'historien. Les membres du club pourront également s'initier à un peu de paléographie. Pendant ce club, on donnera du temps aux échanges de pratiques. La recherche généalogique c'est une véritable enquête où l'on doit résoudre de nombreux mystères, contourner de multiples obstacles... qui sont souvent très intéressants à raconter. Chacun pourra évoquer sa ou ses difficultés dans sa recherche, et pourra alors peut-être trouver des éléments de réponse avec un autre membre du club.

Une première réunion de lancement avait eu lieu le 26 septembre, avec comme ordre du jour :

Le groupe de 1ère spécialité Humanités, littérature et philosophie (HLP), un brin titillé par leur professeures Sandrine Damany (philosophie) et Paola Morel (lettres), s’est lancé dans l’aventure. Le thème du Festival ne leur avait pas échappé… voici leur note d’intention :

Le club a compté une dizaine de membres : 5 élèves de 1ère générale, 1 élève de 1ST2S, 1 élève de term. Générale, 1 étudiante de BTS Tourisme et 3 personnels du lycée. Leur adhésion fut motivée par différentes raisons : J’aimerais faire partie du club généalogie car nous ne connaissons pas les origines de ma grand-mère du côté paternel. Cela me permettrait de connaître un peu plus mes origines et celle de ma famille ; Je serais potentiellement intéressée pour participer aux activités du club parce que j'ai déjà fait quelques recherches de mon côté et que c'est un thème qui m'intéresse.

La fréquence des réunions avait été fixée à une par mois, le vendredi, en 2 groupes en fonction des disponibilités des uns et des autres.

La 1ère réunion eut lieu le 21 octobre et fut consacrée à la présentation d’un site de généalogie très connu (Geneanet) et au début de la saisie par chaque membre de ses informations individuelles sur le site pour commencer son arbre généalogique.

Les séances suivantes ont consisté à explorer les archives départementales en ligne (registres paroissiaux et d’état civil, recensements de la population, cadastres...) afin d’enrichir son arbre et de sourcer les informations. Cette exploration livra rapidement ses premières surprises : des aïeux inconnus jusque-là, des liens de parenté inattendus, des secrets de famille qui apparaissent ou se au contraire se dévoilent... Cette remontée dans le temps à partir des registres et autres documents ne se fit pas sans obstacle :

Je rencontre quelques complications sur l'orthographe des noms de famille (XVIIIe s.), à un point que je n'avais encore jamais vu jusqu'à présent ! Un même nom orthographié de plus de 20 façons différentes tout en restant identique phonétiquement ! Pas toujours évident de savoir si 2 orthographes différentes concernent un même nom ou 2 noms différents...

Le travail sur les listes nominatives (recensements de la population que l’on trouve pendant tout le XIXe s. et le début du XXe, et parfois même à la fin du XVIIIe dans certaines communes) fut riche d’enseignements.

La dernière séance du 26 mai fut consacrée à un travail de recherche sur les fiches des soldats de 1914-1918. À poursuivre l’an prochain !