⚠ Portes ouvertes du lycée Renan le samedi 17 Février !!!

Restructuration du lycée : c'est parti

Présidé par Isabelle Pellerin, vice-présidente du Conseil régional de Bretagne en charge des lycées et de la vie lycéenne, un comité de pilotage (COPIL) a eu lieu le 2 Mars. Il fut précédé d’une explicitation du schéma directeur immobilier (SDI). Le SDI, triennal – l’actuel se termine en 2024 et le prochain mettra en priorité la question énergétique –, est décliné en 8 axes structurants qui correspondent au volume de travaux à effectuer dans les établissements.

Dans cette situation, la mission dévolue au COPIL est de suivre l’avancée des études et des travaux et de cranter les décisions. Il doit avant tout être une instance d’échange et donner de la visibilité dans le temps.

Ce 2ème COPIL avait comme objectifs de rappeler les enjeux de la restructuration, le déroulé du projet, la démarche employée ; de présenter le schéma d’aménagement global et le phasage des opérations ; de valider les hypothèses de dimensionnement ; de consolider les éléments de préprogramme pour l’étude technique détaillée.

En complément des informations livrées par la Région, ce COPIL fut aussi l’occasion d’une séance de questions- réponses. Laurence Faleur, au nom de l’ensemble des enseignants, a repris une série de questions posées lors de différents conseils d’administration et qui n’avaient eu que des réponses partielles ou pas de réponse du tout. Les deux représentants des élèves sont également intervenus. Fut ainsi abordé tout ce qui touche à la vétusté de l’établissement, à la sécurité, aux énergies, c’est-à-dire tout ce qui impacte les conditions de travail des élèves et des personnels. Sans oublier la question récurrente de l’abri à vélos : Isabelle Pellerin a indiqué que le lycée a été proposé dans l’opération générique mobilité active abris vélos pour laquelle un million d’euros par an est débloqué à raison de 10 abris vélos par an – incluant des casiers et des bornes de recharge pour les vélos électriques.

Un chantier spécifique pour le beffroi

Faut-il conserver le beffroi ? La question fut d’actualité il n’y a pas si longtemps... Le Conseil régional a tranché et a prévu un chantier spécifique de restauration de ce qui est depuis 1938 un point de repère remarquable dans l’horizon briochin.

Une réunion préliminaire s’est tenue mardi 10 Janvier 2023 pour lancer les études sur cet édifice du lycée ; elle était animée des représentants de la Région en présence de la société d’ingénierie qui procédera aux études et de la direction du lycée.

Cette opération est distincte du projet global de restructuration de l’établissement car il s’agit là d’une mise en sécurité structurelle. En effet, le beffroi, construit entre 1936 et 1938, subit les assauts du temps et des intempéries. Les dégradations sont plus spectaculaires à l’intérieur qu’à l’extérieur : des fragments de béton tombent, les ferrailles d’armement mises à nu rouillent, les briques de verre éclatent les unes après les autres... Car en plus du vieillissement inéluctable des matériaux, c’est la structure elle-même qui bouge : offrant trois de ses quatre côtés aux vents qui peuvent parfois être violents, la tour réagit alors par un phénomène de torsion dont la contrainte détériore le verre et le béton.

Le programme initial de stabilisation du beffroi date de 2015 et un premier diagnostic avait été établi en 2020. Des études complémentaires vont être nécessaires ; il faudra, par exemple, savoir si le béton est carbonaté – ce qui expose l’acier inclus à la corrosion – et à quel degré, afin d’adapter le traitement le plus efficace possible. Au final, tous les préalables au démarrage du chantier devraient s’étaler jusqu’en novembre ou décembre de cette année. Les travaux pourraient alors commencer (ou début 2024 en cas de complications) pour une livraison estimée en avril-mai 2024.