⚠ Portes ouvertes du lycée Renan le samedi 17 Février !!!

Cinq adolescents, deux adultes et des vikings

Pour certains, le Danemark n’est qu’un simple pays nordique tourné vers l’écologie et, comme l’Angleterre, dingue de sa reine. Mais un voyage auprès de la jeunesse de Copenhague nous a permis de découvrir le vrai Danemark, à travers les yeux d’adolescents.

Nous sommes Raphaël, Théophile, Théophile bis, Marie-Liana et Ysée, et nous avons eu la chance de partir avec M. Delorme et Joy découvrir le pays du vélo.

Pour certains, ce fut le premier voyage scolaire, la première fois dans l’avion ou la première sortie du territoire français. En plus de cela, le départ ne s'est pas annoncé tout rose : une valise trop grande, des liquides jetés et un avion qui ne voulait pas décoller ! Bref, même après tous ces problèmes (que nous avons vaillamment surmonté), M. Delorme n’a pas estimé que nous avions assez souffert : nous avons alors marché, marché et marché encore dans les rues de la capitale, une ville de plus de 180 km² quand même ! Nous avons alors souffert en admirant les rues pavées, les maisons colorées de Nyhavn et le quartier de Christiansborg, tout ça sous la caméra d’Ysée, qui a filmé notre voyage pour Klervi qui n’a malheureusement pas pu venir à cause d’un oral d’entrée pour Science Po. En effet, nous ne sommes pas des lycéens lambda (oui, on se la pète un peu) : nous participons tous les 6 à la préparation au concours commun des 7 IEP Sciences Po, animée, entre autres, par M. Delorme, qui nous a permis de participer à ce voyage après avoir été évalué à l’oral (en anglais !) sur une thématique discutée dans les comités de l’ONU.

Et oui ! En plus d’être de super élèves, nous sommes aussi le potentiel espoir de la politique française ! Il semblait alors naturel de nous faire participer à un MUN, une modélisation des Nations Unies, organisé par le lycée Rysensteen. Nous nous sommes alors retrouvés face à des centaines d’élèves de pays différents comme l'Inde, l'Egypte, l’Allemagne ou encore le Canada, tous présents pour participer au MUN auprès de leurs correspondants danois.

Après avoir arpenté la totalité des rues de Copenhague (sauf Christiania, au grand malheur de certains), nous avons eu un peu de répit 2 jours où nous sommes restés sagement assis, vêtus de nos plus beaux habits, pendant plusieurs heures à débattre des problèmes du monde. Pour certains, ce fut autour des droits humains (plus précisément des femmes et travailleurs immigrés au Moyen-Orient) et pour d’autres, autour de la surveillance de masse. En tant que représentants de la Chine, nous avons alors pu déclencher la 3ème guerre mondiale et virer le Qatar de l’ONU... Mais ces initiatives ont quand même valu à Théophile Menguy le prix du meilleur orateur du comité !

Enfin bref, un voyage qui n’était pas de tout repos, mais qui était très instructif ! Et pour revenir à notre intro : non, les Danois ne sont pas plus écolos ou propres que nous, leurs éboueurs ne sont simplement jamais en grève et ils utilisent des vélos, mais pour le reste... Entre les déchets jetés par terre (soit disant pour les SDF), les lumières toujours allumées et j’en passe, le 100% green n’est pas au rendez-vous ! Et d'ailleurs, les Danois ne sont pas fiers de leur monarchie non plus, ils veulent justement qu’elle s’arrête la jugeant trop coûteuse et inutile.

Malgré ces quelques points, de nombreux stéréotypes sont vrais (et oui, on peut en témoigner) : ils sont très gentils et aimables (pour la plupart), ils sont très ouverts et cultivés, mais surtout : grands et blonds !

Et un dernier cliché pour la route, qui s’avère véridique pour tous les pays du monde : si on n'est pas né avec le français, on parle mal français.

MERCI BEAUCOUP À M. DELORME ET À JOY POUR AVOIR ORGANISÉ TOUT CELA POUR NOUS !!!! Retour au sommaire

Par Ysée DAVID, Théophile MENGUY, Marie-Liana ETIENNE, Théophile PERIGNON et Raphaël CHABAUD